Le site de  l'association Giverny en fêtes

C'est l'association des Givernois, pour le Givernois !

Le coin du jardinier

 

En hiver, malgré des conditions climatiques souvent difficiles, on ne laisse pas tomber son travail de jardinier.

Différents travaux nous attendent :

 

I) Nettoyer le sol. S’il est argileux, Le bêcher à grosses mottes ; s’il est plus friable, le retourner à la fourche. Retirer les mousses et les brindilles ; désherber si possible. Pailler le pied de certaines plantes avec un mélange de gazon, feuilles mortes et paille ; poser éventuellement un voile d’hivernage. Rentrer les plantes en pots

 

2) La sève étant descendue, on peut tailler la plupart des arbres (sauf en période de gel) ; se souvenir que « côté fruitiers, les arbres à noyau se taillent « en vert » tandis que ceux à pépins se taillent quand ils n’ont plus de feuilles ».                                                                                                                          En fin d’hiver, prévoir une éventuelle taille des arbustes à floraison estivale

 

3) S’il ne gèle pas, il est possible de planter rosiers et arbustes de printemps

 

4) Ne pas oublier d’arroser les plantes qui le nécessitent.

 

5) Les graines et les insectes étant rares, prévoir de nourrir les oiseaux avec du tournesol, arachides, pains de graisse …et leur fournir de l’eau. Penser à les nourrir régulièrement.

 

Et pourquoi pas, leur construire des abris !

 

EN HIVER AU JARDIN ...

 

"Le Billet du jardinier"

Quelques liens à visiter  :

Terra Botanica

Le Chateau du champs de Bataille

 

liens Viméo : L’île aux orties, un lieu qui inspira Claude Monet.

 

Jérôme compagnon (Galmel Jardin Services, Ferme des Ruelles, 27510-TILLY . www.galmel.fr)

 

 

 

Et on attend le printemps .....

 

 

Un Givernois nous ouvre son jardin...

Un jardin de village

 

C’est un jardin discret qui ne fait pas d’ombre au parc de la Dîme sur lequel il garde un œil bienveillant surtout quand les cerisiers sont en fleurs. Un jardin de village où les fleurs se promènent à leur guise. Juste sous la rue Claude Monet, il a une histoire, celle de ceux qui l’ont façonné depuis des lustres : l’abricotier du père de Tranquille Marinello (devenu totem pour rosier liane), le pommier à l’ombre bénéfique qui vient de nous quitter, le rosier Abraham Darby de Madame Decrette, les fauteuils en rotin de France Bequette et cet arbre de Judée semé un jour par le vent. Ce printemps, l’arbre à perruques étale son panache pourpre et la glycine blanche embaume. Une première. Clématites et boules de neige s’entremêlent sur la tonnelle dans l’attente du rosier voisin. D’ailleurs les rosiers se sentent bien ici. Il y en a une bonne vingtaine et autant côté rue de la Dîme pour le bonheur des photographes planétaires. Épanoui, habité, ce modeste jardin où il fait bon vivre a bénéficié des attentions des grands jardiniers du village. Nous avons suivi leurs conseils et la vie a tracé son chemin. A Giverny, certains naissent jardiniers, d’autres le deviennent.